0

10 randos avec vue sur mer au Nouveau-Brunswick

10 randos avec vue sur mer au Nouveau-Brunswick Image
Par James & Vicki Donald June 6 2019 13 min

Juin 2019

Des plages de cailloux polis par la mer de l’île Campobello aux roches volcaniques de l’île Grand Manan, des murailles rocailleuses escarpées du sentier pédestre Fundy aux douces plages sablonneuses du détroit de Northumberland, les régions littorales du Nouveau-Brunswick offrent une diversité fascinante.

Si vous connaissez notre passion pour la randonnée, vous ne serez pas surpris de lire que selon nous, la marche est la meilleure façon d’explorer les rivages côtiers de la province.

Pour vous guider dans vos aventures, voici nos 10 (+1!) recommandations de sentiers de randonnée au bord de la mer sur la côte Fundy et le littoral acadien.

10 sentiers côtiers sur la côte Fundy et le littoral acadien

1. SENTIER PÉDESTRE FUNDY

Sentier pédestre le long de la baie de Fundy, Nouveau-Brunswick

Ce sentier légendaire et exigeant de 41 km en territoire sauvage épouse le relief en dents de scie de la côte Fundy de vallées en plateaux en passant par d’impressionnantes forêts d’épinettes au sol couvert de mousse. Après pareille succession de montées et de descentes, vous avez l’impression que vos jambes sont en feu, mais la splendeur du littoral escarpé fouetté par les vagues et enveloppé d’embruns fait oublier les bobos. Après une bonne nuit sous la tente sur le rivage, vous serez prêt à attaquer la prochaine pente de 200 mètres qui vous attend (en regrettant d’avoir un peu trop rempli votre sac à dos).

Le trajet de ce trek de cinq jours réglé par les marées était utilisé il y a cent ans pour relier les prospères petites communautés établies à l’embouchure des rivières se jetant dans la baie. Les plus observateurs sauront repérer des indices de l’activité d’antan. Les autres auront l’impression que ce paysage est intouché depuis la nuit des temps. Aujourd’hui, certaines portions du sentier se trouvent à au moins 20 km de toute civilisation. Prenez quelques minutes pour reprendre votre souffle, remplir vos poumons d’air salin et goûter à la solitude et à la sérénité des lieux, puis poursuivez votre périple parmi les beautés de ce territoire sauvage exceptionnel.

Le sentier pédestre Fundy (Fundy Footpath) a plusieurs points d’accès, les principaux étant le parc national Fundy et la promenade du sentier Fundy, près de St. Martins.

2. SENTIER DES PHARES, GRAND MANAN

Sentier des Phares, île Grand Manan

Le sentier des Phares (Lighthouse Trail) est un des sentiers les plus longs de la province, mais son trajet peut facilement être divisé en plusieurs randonnées d’une journée.

L’itinéraire complet commence sur des plateaux d’herbes folles au sommet des falaises et longe le havre de Dark Harbour, où les habitants récoltent et font sécher la dulse, une algue comestible au goût unique. À mesure que la piste progresse vers la pointe nord de l’île, on aperçoit le phare Whistle, premier phare visible à partir du traversier de l’île. Le sentier passe près de la Trouée-dans-le-mur, un grand arc rocheux dont l’un des piliers plonge dans l’océan, comme le doigt d’un géant qui voudrait mesurer la température de l’eau.

Ce sentier de longue randonnée comprend de nombreux autres attraits fascinants pour les marcheurs qui veulent explorer l’île Grand Manan.

3. DUNE DE BOUCTOUCHE

Dune de Bouctouche

Les amateurs de randonnée n’associent habituellement pas les plages aux treks en milieu sauvage, mais la dune de Bouctouche est une remarquable exception. Quiconque a la détermination de parcourir cette immense étendue de sable dans toute sa longueur (12 kilomètres!) éprouvera un sentiment comparable aux excursions dans les endroits les plus reculés. Le trajet est facile à suivre; au bout de la passerelle en bois rattachée à l’Éco-centre Irving : la dune de Bouctouche, sautez sur le sable et continuez à marcher! La dune, qui se projette au loin dans le détroit de Northumberland, donne l’impression de s’étendre jusqu’à l’horizon et même au-delà. Vous serez entouré d’oiseaux de rivage qui courent parmi les herbes, et si vous êtes aussi chanceux que moi, vous apercevrez un phoque commun se dorant au soleil. Il était d’ailleurs surpris de me voir à cet endroit peu fréquenté par les humains.

Pour une promenade moins ambitieuse, marchez tout simplement sur la passerelle qui serpente au-dessus de la dune sur une distance d’un kilomètre. Un arrêt à l’éco-centre vous renseignera sur l’écologie des dunes. Les postes d’observation près du centre permettent d’apprécier l’environnement et donnent accès à la plage de baignade.

4. PARC ÉCOLOGIQUE DE LA PÉNINSULE ACADIENNE, LAMÈQUE

Parc écologique de la Péninsule acadienne, île Lamèque

Plusieurs sentiers intéressants sillonnent le domaine du parc écologique de la Péninsule acadienne. Commencez par la tour d’observation à côté de l’entrée pour vous familiariser avec la géographie du marais salant et de la baie, puis entrez parler aux guides du centre d’interprétation pour en apprendre plus sur cet écosystème fascinant. Vous serez alors bien renseigné pour votre randonnée pédestre. 

Traversez la passerelle en bois de 300 m et tentez de repérer les grands hérons, les sternes arctiques, les multiples variétés de canards et les autres oiseaux de rivage. De l’autre côté de l’étang, le boisé de l’arboretum vous fera découvrir 27 espèces d’arbres indigènes de la région. Le sentier principal vous mènera jusqu’à un trottoir de bois le long du rivage peuplé d’herbes de la baie. Lisez les renseignements sur les balbuzards pêcheurs et voyez s’il y a des oiseaux dans le nid avant de retraverser le marais vers votre point de départ.

5. CENTRE D'INTERPRÉTATION DE LA NATURE DE CAP-JOURIMAIN

Pont de la Confédération et détroit de Northumberland vus du Centre d’interprétation de la nature de Cap-Jourimain

Le pont de la Confédération, l’histoire, un phare, une plage sablonneuse, des sentiers pédestres, un centre d’interprétation et plusieurs belvédères ne sont que quelques-uns des attraits qui risquent de vous distraire de la mission première du Centre d’interprétation de la nature de Cap-Jourimain, désigné réserve nationale de la faune en 1980. La réserve comprend plusieurs énormes marais d’eau salée qui entourent les îles Trenholm et Jourimain. 

Pour aller au cœur même de cette réserve naturelle, rendez-vous au point de départ du sentier Trenholm. Non loin de là, un nid de balbuzard pêcheur attirera votre attention. La piste longe ensuite un grand marécage parfait pour observer l’activité des canards et des grands hérons parmi la végétation aquatique. Plusieurs oiseaux chanteurs peuvent être aperçus dans les arbres de l’île Trenholm. Poursuivez votre exploration en profitant des nombreux points d’observation donnant sur les immenses marais salants. Combien d’espèces d’oiseaux saurez-vous identifier?

6. PARC PROVINCIAL DE LA PLAGE NEW RIVER

Parc provincial de la plage New River

Que faire quand la marée monte et emporte les œuvres éphémères du Concours de sculpture de sable, en juillet? Quand la plage au complet laisse sa place à l’océan, c’est le temps de faire une randonnée le long du littoral.

Prenez votre temps et explorez tous les recoins du rivage couvert de cailloux. Une fois arrivé à la plage Chitticks, prenez un moment d’arrêt et contemplez l’île New River en tentant d’imaginer la propriété de la famille Chitticks qui s’y trouvait il y a plus de 150 ans. Un très beau lieu où vivre, mais des conditions de survie difficiles.

En progressant vers le cap Barnaby, le sentier prend de la hauteur le long d’une section particulièrement accidentée du littoral. Profitez de la fraîcheur du vent qui transporte jusqu’à vous les gouttelettes projetées par les vagues se fracassant sur les rochers en contrebas. Un trottoir de bois traverse une grande tourbière naturelle, puis le sentier vous ramène au stationnement en passant par la forêt.

Ces intéressants sentiers pédestres font du parc provincial de la plage New River une destination intéressante non seulement pour les baigneurs, mais aussi pour les promeneurs.

7. PARC DE L'ÎLE-AUX-FOINS, NEGUAC

Grand héron, parc de l’Île-aux-Foins, Neguac

En conduisant sur le pont-jetée qui mène au parc de l’Île-aux-Foins, baissez les vitres pour respirer le rafraîchissant air salin de la mer. Arrivé sur la minuscule île couverte de sable, stationnez votre véhicule en bordure du chemin et jetez un coup d’œil pour voir s’il y a des hérons et d’autres oiseaux de rivage dans les environs. Lors de notre dernière visite, un grand héron perché sur un filet de pêche semblait attendre qu’on le prenne en photo. Continuez de conduire en traversant un petit pont; vous vous retrouverez bientôt sur l’île boisée. Un joli phare acadien peint en bleu-blanc-rouge émergera des arbres sur votre droite.  

Laissez maintenant votre véhicule dans un des stationnements et partez à pied sur le trottoir de bois. D’un côté vous aurez de belles vues sur la baie de Miramichi; de l’autre, sur le marais fréquenté par une multitude d’oiseaux qui s’y nourrissent. Le trottoir de bois fait autour du marais une boucle au bout de laquelle on peut emprunter une passerelle flottante qui mène à la plage. L’île aux Foins est une toute petite île où il y a beaucoup de choses à explorer!

8. PARC NATUREL IRVING, SAINT JOHN

Parc naturel Irving, Saint John

Quand on arrive en voiture en haut de la pente qui mène au parc naturel Irving et qu’on a devant soi la route qui sépare un grand marais salant et une plage sablonneuse bordant la baie de Fundy, on a du mal à imaginer qu’on se trouve encore dans les limites de la ville de Saint John. Après avoir garé votre véhicule au bout de la plage, grimpez la pente jusqu’en haut de la falaise pour atteindre le point de départ du sentier. Au bout d’un kilomètre, le sentier longe un cap qui s’avance dans la baie. Des belvédères offrent des vues sur l’île inhabitée de Manawoganish. Impossible de voir la ville à partir de ce point, comme si un magicien avait fait disparaître toute trace de vie urbaine. Un défilé constant de navires pétroliers se dessinant à l’horizon est l’unique signe que la ville n’est pas très loin.

Quittez la berge rocailleuse pour vous diriger vers l’intérieur. Vous pourriez apercevoir un des nombreux chevreuils qui vivent sur la péninsule. N’oubliez pas non plus de lever les yeux vers les arbres – vous pourriez repérer un porc-épic qui fait sa sieste.

La randonnée se termine sur un long trottoir de bois jusqu’au marais de Saint’s Rest; tantôt marécage de hautes herbes, tantôt vasière luisante, ce territoire se métamorphose aux six heures, au rythme des marées de la baie de Fundy.

En plus de son réseau de sentiers côtiers, le parc naturel Irving offre au grand public des programmes et activités d’interprétation accessibles à toute la famille.

9. ÎLE MINISTERS, SAINT ANDREWS

Île Ministers, près de Saint Andrews

Faites un voyage dans le temps jusqu’au début des années 1900, une époque où les trains étaient le principal moyen de transport et les barons du chemin de fer faisaient fortune avec leurs entreprises ferroviaires. Un de ces magnats du chemin de fer s’appelait William Van Horne. Ce dernier a acheté, sur une période de 35 ans, tous les terrains de l’île Ministers et y a construit une résidence d’été (que la plupart des gens qualifieraient de manoir) et des étables d’inspiration européenne pour son précieux troupeau de vaches lakenvelder, qui lui servait de passe-temps lorsqu’il n’était pas occupé à construire des voies ferrées. Le petit chalet près de l’étable nous ramène encore plus loin dans le passé, à la fin des années 1700. L’île appartenait alors au révérend Andrews (d’où son nom de « l’île du ministre »).

Avant les années 1700 et bien avant l’ère du chemin de fer, l’île servait d’important lieu de campement estival pour les Autochtones de la Première Nation Passamaquoddy, comme en témoignent des objets de 2500 ans trouvés lors de fouilles archéologiques menées sur l’île.

Une balade à pied dans les prés, sur les anciens chemins carrossables et le long du sentier périphérique de l’île Ministers révèle les nombreuses couches d’histoire qui ont façonné l’île. Comme l’île est accessible à marée basse seulement, planifiez votre visite en conséquence. Si vous passez du temps à explorer les sentiers, ne vous attardez pas trop, car vous pourriez avoir à attendre 8 à 10 heures avant de pouvoir retraverser!

10. PARC DES ROCHERS HOPEWELL

Plage des Demoiselles, parc des rochers Hopewell

Plus de 250 000 personnes visitent le parc des rochers Hopewell entre juin et septembre (une moyenne de plus de 3000 personnes par jour en août). La plupart viennent pour explorer le fond marin autour des fameux rochers en forme de pots de fleurs, témoins naturels spectaculaires de la force des marées de la baie de Fundy.

Dans un secteur beaucoup plus tranquille du parc on trouve la plage des Demoiselles, une longue étendue de sable séparée du reste du parc par les falaises rocheuses. De cet endroit, accessible par un sentier dont le point de départ se trouve près du centre d’interprétation, on peut apercevoir le mont Shepody qui se profile à l’horizon.

Même si vous préférez les coins tranquilles, ne manquez surtout pas la visite de l’attrait principal du parc. Ma suggestion : prévoir deux visites aux rochers, une à marée haute et l’autre à marée basse, et meubler le temps entre les deux avec une excursion à la plage des Demoiselles.

UN PETIT DERNIER EN PRIME : SENTIER SPLIT ROCK

Sentier Split Rock, près de Saint John

Un sentier côtier fascinant se cache à l’ouest de Lorneville, en banlieue de Saint John. Rendez-vous en voiture jusqu’à la centrale de Coleson Cove. Le décor peut paraître surprenant au randonneur en quête d’un sentier naturel, mais vous ne serez pas déçu. Stationnez votre véhicule à gauche immédiatement après la centrale et marchez jusqu’à une plate-forme d’observation vétuste qui permet d’observer la centrale et le littoral rocheux. Après un détour, toute trace de civilisation s’évanouit et le sentier chemine au sommet des falaises rocheuses. Plusieurs sentiers secondaires offrent d’autres points de vue qui valent le détour. Les escarpements de rochers gris et noirs rappellent le sentier des Phares de l’île Grand Manan, mais celui-ci est beaucoup plus facile d’accès.

Le rocher fendu (Split Rock) qui a donné son nom au sentier se trouve à mi-chemin. Un panneau à côté d’un sentier étroit indique l’accès à un belvédère offrant une vue sur Split Rock, vers la baie. Après cette étape, une baie intérieure s’offre au regard, et vous commencerez à distinguer le phare du cap Musquash au loin. Si vous vous sentez téméraire, descendez au fond de la fissure rocheuse à l’aide du câble installé là. Soyez très prudent; un compagnon devrait vous attendre à l’extérieur.

Des ouvertures dans le sentier vous permettront d’apercevoir la silhouette blanche du phare dont vous vous rapprochez, pour enfin atteindre la petite plaine herbeuse qui entoure le phare. À cet endroit, le panorama sur la baie de Fundy et l’estuaire de la rivière Musquash est saisissant. À ce moment vous pouvez revenir vers votre point de départ en empruntant le chemin de service, ou prolonger la randonnée en suivant le sentier sur deux autres kilomètres pour atteindre la plage de sable noir Black Beach et revenir par le chemin de service. Le sentier Split Rock offre un dépaysement à la fois accessible et spectaculaire au bord de la baie de Fundy.

Il y a quelque chose au plus profond de notre être qui nous attire vers la mer. Les vagues douces qui caressent les plages de sable. Les vagues violentes qui fouettent les rochers du littoral. La mer invite à ralentir et à se laisser envelopper par sa force et sa beauté. Que vous marchiez dans une forêt de conifères parmi des volutes de brouillard côtier ou sur le sable mouillé d’une plage, arrêtez-vous un moment. Fermez les yeux, inspirez profondément et la magie de la nature opérera.

Nos chaussures de marche nous appellent vers nos prochaines aventures. Quelles seront les vôtres?

James et Vicki Donald sont les créateurs du site Web Hiking NB, une référence pour les randonneurs du Nouveau-Brunswick. Leur but est de parcourir tous les sentiers de la province, et ils sont bien près de l’atteindre. Ils racontent leurs aventures et offrent de l’information pratique au sujet des sentiers sur leur site Web, dans les médias sociaux, à la radio et dans diverses publications.


1

Décidez quoi faire

Voici un aperçu de ce qui rend nos parcs magnifiques

Guide de voyage

2

Explorez nos parcs

Découvrez ce qui rend chacun de nos parcs unique

Voir tous les parcs

3

Réservez votre voyage

Que vous cherchiez un emplacement pour votre tente, un abri rustique ou un site pour VR, nous avons ce qu’il vous faut.

Réservez votre site

Vous cherchez un endroit où dormir?

Montez la tente, venez en VR ou prenez tout simplement une réservation dans un de nos établissements d’hébergement.

#NBparks #parcsNB